Gaz de schiste au Québec: petites combines et corruption

La nouvelle est tombée hier. Il n’y aura que 3 sièges réservés à des personnes non impliquées dans le gouvernement ou représentant l’industrie gazière et pétrolière.

Dans un article du Devoir disponible ici, on apprend que le comité responsable de la réalisation de l’évaluation environnementale stratégique (EES) sur la pertinence d’exploiter les gaz de schiste sera massivement aux mains des lobbyistes. Et encore, les 2 scientifiques qui siègeront au comité sont des expertes en géologie…

Encore une fois et malgré l’interdiction hier par la France de la fracturation hydraulique sur son territoire, le gouvernement Charest se fout littéralement de la société civile et n’a aucune gêne à mettre en place un tel comité.

Publicités

A propos Sciencesenviro

Le blogue Sciencesenviro fournit de l'actualité scientifique et environnementale à jour, vulgarisée et pertinente.
Cet article, publié dans Environnement, Point de vue, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Vous avez aimé l'article? Venez commenter!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s