Une étude scientifique met en cause la fracturation hydraulique

Une étude menée aux États-Unis et parue dans la revue scientifique Proceedings of the National Academy of Sciences vient de confirmer la dangerosité de l’extraction des gaz de schiste par la technique de la fracturation hydraulique. C’est la première fois qu’une telle étude sur le sujet parait dans une revue scientifique évaluée par les pairs. Voici le texte du journal Le Monde qui rapporte la nouvelle.

Question: Le gouvernement Charest va t-il dire que si l’on prend des soins appropriés, cette technique n’est pas dangereuse ? Tout comme l’amiante chrysotile n’est pas du tout dangereuse si on la manipule à la mode québécoise…

Advertisements

A propos Sciencesenviro

Le blogue Sciencesenviro fournit de l'actualité scientifique et environnementale à jour, vulgarisée et pertinente.
Cet article, publié dans Environnement, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Une étude scientifique met en cause la fracturation hydraulique

  1. stain23 dit :

    Est-ce que cela dissuadera les industriels d’exploiter ce gaz ?

    • jbouchez dit :

      Cela m’étonnerait bien. Derrière l’industrie des gaz de schiste, il y a tout une machine politico-médiatique. Cependant, la résistance est forte, surtout en Europe ou au Québec.

Vous avez aimé l'article? Venez commenter!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s