L’arctique fond plus vite que prévu (suite)

Une récente étude démontre que les glaces des pôles fondent plus vite que prévu…également sous le niveau de la mer

Lors d’un précédent billet, j’avais rapporté la conclusion d’une étude scientifique présentée lors de l’AMAP (Arctic Monitoring and Assessment Programme) sur la fonte plus rapide que prévu de la glace de l’arctique.

Or, un article intitulé Different magnitudes of projected subsurface ocean warming around Greenland and Antarctica et publié dans la revue Nature Geoscience ce 3 juillet révèle que les couches de glace présentes autour du Groenland et de l’Antarctique et situées sous le niveau de la mer fondent à un rythme plus rapide que prévu également. Selon cette étude sans précédent réalisée par des chercheurs de l’Université d’Arizona et d’autres centres de recherche, les couches d’eau de mer situées entre 200 et 500 m de profondeur dans ces régions pourraient se réchauffer de 1C d’ici 2100, ce réchauffement étant basé sur une augmentation moyenne des émissions de gaz à effet de serre d’origine anthropique.

Le problème est que ces couches d’eau de mer plus chaudes vont faire fondre les couches de glace sous-marines plus rapidement. Comme le précisent les auteurs, si vous mettez un glaçon dans un verre d’eau, il fondera beaucoup plus rapidement que si vous le laissez à l’air libre à la même température. Ceci est dû à la capacité de réchauffement de l’eau supérieure à celle de l’air. Conséquemment, en plus de prendre en compte la fonte des calottes polaires due à l’air, il convient également de prendre en compte la fonte de la glace située sous la mer due au réchauffement de l’eau. Cette étude a été réalisée à l’aide de 19 modèles climatiques de pointe proposant ainsi une meilleure compréhension des mécanismes à l’œuvre concernant la fonte des épaisses couches de glace polaire durant le prochain siècle. Les auteurs soulignent que cette nouvelle étude vient conforter les prévisions d’une augmentation du niveau des océans de 1 m d’ici la fin du siècle. L’étude prend également en compte la fonte des couches de glace provenant des glaciers polaires et se jetant directement dans la mer.

Advertisements

A propos Sciencesenviro

Le blogue Sciencesenviro fournit de l'actualité scientifique et environnementale à jour, vulgarisée et pertinente.
Cet article, publié dans Environnement, Océanographie, Réchauffement climatique, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour L’arctique fond plus vite que prévu (suite)

  1. Ping : À défaut de fin du monde, le début de la fin de la banquise Arctique « Sciencesenviro – Les sciences et l'écologie vulgarisées pour tous

  2. Ping : Monde : À défaut de fin du monde, le début de la fin de la banquise Arctique « Quartier Didot – Porte de Vanves

  3. Ping : Journée Mondiale des Océans 2014, l’urgence d’agir! | Sciencesenviro - Les sciences et l'écologie vulgarisées pour tous

  4. Ping : Journée Mondiale des Océans 2014, l’urgence d’agir! | Sciencesenviro – Les science s et l’écologie vulgarisées pour tous | Enjeux énergies

Vous avez aimé l'article? Venez commenter!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s