Planète : Un pays virtuel pour protéger les océans

Quartier Didot - Porte de Vanves

Un pays virtuel pour protéger les océans
64% de l’espace marin du globe ne sont placés sous aucune juridiction. Depuis juillet, TerraMar, une nation virtuelle et digitale en a pris le contrôle. Objectif : défendre la survie des eaux internationales.
La frontière réfère historiquement à la souveraineté. Chaque pays s’autodétermine ainsi dans son espace juridique délimité. Or 64% des océans n’appartiennent à aucun pays, et par conséquent, aucune nation ne désire s’impliquer dans la protection de ces eaux « abandonnées », un territoire marin représentant pourtant 45% de notre planète.
Pour que cet espace essentiel à notre survie bénéficie du protectorat qu’il mérite, d’inattendus pères fondateurs ont créé ensemble TerraMar, autoproclamée « Huitième merveille du monde ».
Désireux de compter 1 million de « citoyens » avant 2013, ce projet est parti d’un constat environnemental vraiment alarmant. A en croire sa directrice de développement Samantha Harris, la prise de conscience est urgente, et nécessite une action aussi…

View original post 400 mots de plus

Publicités

A propos Sciencesenviro

Le blogue Sciencesenviro fournit de l'actualité scientifique et environnementale à jour, vulgarisée et pertinente.
Cet article a été publié dans Écologie, Environnement, Océanographie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Vous avez aimé l'article? Venez commenter!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s