Les forêts tropicales sous la menace de la mafia du bois

Entre 30 et 100 milliards de dollars américain par an, c’est ce que rapporte le commerce illégal du bois selon un récent rapport du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE).

Le rapport, compilé avec l’aide d’INTERPOL et intitulé «Le carbone vert : un commerce noir»  annonce que le commerce illégal représenterait entre 15 et 30 % du commerce du bois à l’échelle mondial. Le PNUE ajoute que « la déforestation, principalement dans les forêts tropicales, est responsable d’environ 17 pour cent de toutes les émissions artificielles de dioxyde de carbone. Cela correspond à 50 pour cent de plus que les émissions combinées provenant des bateaux, des avions et des transports routiers.« 

Le communiqué de presse du PNUE déplore le fait que ce commerce sape tous les efforts de lutte contre la déforestation. Les Nations Unies ont mis en place le programme REED qui vise à réduire la dégradation des forêts et les émissions de CO2 issues de la déforestation dans les pays en voie de développement.

Le communiqué de presse du PNUE est disponible ici et le rapport en entier ici.

Advertisements

A propos Sciencesenviro

Le blogue Sciencesenviro fournit de l'actualité scientifique et environnementale à jour, vulgarisée et pertinente.
Cet article a été publié dans Écologie, Déforestation, Environnement, Réchauffement climatique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Vous avez aimé l'article? Venez commenter!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s