Plus de précipitations sur une planète plus humide dit la NOAA

Averse subite

Averse subite. Crédit: Etonale via Flickr (http://www.flickr.com/photos/etolane/4577697935/)

Si vous habitez dans une zone qui reçoit beaucoup de précipitations annuelles, attendez-vous à en recevoir de plus en plus. C’est en gros ce qu’indiquerait une récente étude de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) aux États-Unis.

L’étude a été réalisée en partenariat avec l’Université d’état de Caroline du Nord, le Desert Research Institute, ainsi que l’Université du Wisconsin-Madison et ERT Inc, une entreprise spécialisée en collecte de données scientifiques.  On le sait déjà depuis longtemps, le réchauffement climatique a entre autre pour conséquence une augmentation de l’évaporation et donc une humidification de l’atmosphère. De plus, l’augmentation de température permet à l’air de contenir plus d’humidité avant d’arriver à saturation et de condenser, rendant possible les précipitations.

Ce qui est plus difficile à savoir, c’est quel est le degré d’influence du réchauffement sur le volume des précipitations. Pour schématiser, c’est un peu comme si vous deviez évaluer, pour chaque degré supplémentaire, quelle quantité d’eau retomberait dans une casserole chauffée et possédant un couvercle sur lequel la condensation se formerait. Sauf que dans le cas de l’atmosphère de notre planète, de très nombreux paramètres viennent s’ajouter comme par exemple l’effet des vents sur l’évaporation de l’eau des océans et des lacs. De précédentes études ont estimé que l’augmentation de l’évaporation serait contrebalancée par la diminution des vents.

La nouvelle étude vient démontrer que l’augmentation des températures de l’atmosphère n’a qu’un faible impact sur la diminution de la vitesse des vents verticaux ou horizontaux et que, par extension, l’augmentation de l’humidité a un impact sensiblement important sur le volume des précipitations.

Les données recueillies permettent de conclure à une augmentation de 20 à 30 % de l’humidité de l’atmosphère sur la période 2071 à 2100 aux États-Unis. Cela aurait une influence importante sur la valeur des précipitations maximales probables en un lieu et donc sur les phénomènes de crues subites et d’inondations.

Sur ce graphique de la NOAA, on peut voir les pourcentages d’augmentation de précipitations estimés par le modèle.

Au Québec, le consortium Ouranos prévoit que le réchauffement climatique augmentera la probabilité de précipitations sous forme de pluie durant l’hiver et au sud de la province. C’est à dire plus de redoux après des périodes de gel.

Les conséquences d’une augmentation des précipitations dans certaines zones pourraient avoir des conséquences graves en terme de pertes humaines et peser sur le budget des états en cas de catastrophe naturelle.

Probable Maximum Precipitation (PMP) and Climate Change. Geophysical Research Letters.

Advertisements

A propos Sciencesenviro

Le blogue Sciencesenviro fournit de l'actualité scientifique et environnementale à jour, vulgarisée et pertinente.
Cet article, publié dans Écologie, États-Unis, Découverte scientifique, Eau, Environnement, Océanographie, Réchauffement climatique, Zones humides, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Plus de précipitations sur une planète plus humide dit la NOAA

  1. Ping : Plus de précipitations sur une plan&egra...

  2. Ping : Réchauffement climatique : vive les catastrophes naturelles! | Sciencesenviro - Les sciences et l'écologie vulgarisées pour tous

  3. Ping : Réchauffement climatique : 10 fois plus rapide que n’importe quand depuis 65 millions d’années | Sciencesenviro - Les sciences et l'écologie vulgarisées pour tous

  4. Ping : Réchauffement climatique : les tempêtes de neige extrêmes seront toujours présentes | Sciencesenviro - Les sciences et l'écologie vulgarisées pour tous

Vous avez aimé l'article? Venez commenter!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s