8 juin : Journée mondiale de l’océan

Crédit photo : NASA

Le milieu océanique recouvre 70 % de la surface terrestre et il est pourtant moins bien connu que la surface de la Lune!

Même photographiée depuis Mars, notre planète présente une teinte bleutée, signe d’une prédominance de l’élément liquide sur notre astre.

Notre corps est composé à 60 % d’eau, autant dire qu’en plus d’être des poussières d’étoiles, nous sommes littéralement des enfants des océans!

Et pourtant, le berceau de la vie est malade. Le milieu océanique est directement la victime des excès de notre espèce. Déversements massifs de déchets, pollution aux plastiques, pollution aux hydrocarbures, surpêche, acidification, augmentation de la température océanique à cause du réchauffement climatique. À tout cela s’ajoute une guerre commerciale pour l’accès aux ressources halieutiques, jusque dans l’Océan Antarctique.

Le constat est sans appel. L’océan planétaire est malade. Créé en 1992 à l’issu du Sommet de la Terre à Rio de Janeiro, la Journée mondiale de l’océan qui se tient tous les ans le 8 juin est l’occasion de prendre conscience que nous sommes totalement dépendant de cet écosystème. Ne pas se soucier de la santé des océans, c’est ne pas se soucier de notre santé et de celle de millions d’espèces. C’est le milieu océanique qui a permis l’oxygénation de l’atmosphère terrestre, donnant ainsi la possibilité à la vie de se répandre au dessus de la surface de l’eau il y a 400 millions d’années. Ce même milieu océanique contribue de nos jours à fournir entre 50 et 85 % de l’oxygène de l’atmosphère, rendant notre présence et notre prospérité possibles grâce au phytoplancton.

Le milieu océanique est également sous la pression des changements climatiques, car c’est un formidable puits de carbone. Malheureusement, nous avons tellement augmenté la teneur du dioxyde de carbone dans l’atmosphère dans un laps de temps très court que les océans s’acidifient, ne pouvant plus jouer leur rôle tampon. Pire, ils commencent à devenir des sources de carbone. Une des conséquences les plus visibles de cette acidification est la forte mortalité de la grande barrière de corail.

Vous pouvez signifier votre souhait de voir la communauté internationale mieux protéger le milieu océanique en signant L’appel de Paris pour la haute mer ou en suivant le projet Terramar. Ce projet issu de Californie se veut  une nation virtuelle composée de « Terramariens ». Ceux-ci représenterons la zone des océans libre de juridiction et de protection. Le projet a pour ambition de délivrer un passeport virtuel à 1 million de personnes d’ici la fin 2013. Vous aussi, devenez citoyen de Terramar en cliquant ici.

Pour terminer, voici la bande-annonce du documentaire Planète Océan de Yann Arthus-Bertrand. Un film pour dénoncer les impacts terribles de nos activités sur notre berceau, l’océan.

Publicités

A propos Sciencesenviro

Le blogue Sciencesenviro fournit de l'actualité scientifique et environnementale à jour, vulgarisée et pertinente.
Cet article a été publié dans Antarctique, Arctique, Écologie, Événement, Biodiversité, Catastrophe pétrolière, Déchets, Eau, Environnement, Océanographie, Réchauffement climatique, Vulgarisation scientifique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour 8 juin : Journée mondiale de l’océan

  1. Ping : 8 juin : Journée mondiale de l’océan | Sciencesenviro – Les sciences et l’écologie vulgarisées pour tous | Rio+20 Nausicaa

  2. Sciencesenviro dit :

    Le premier pouce vers le bas pour un article sur Sciencesenviro. On aimerait bien savoir ce que ce lecteur n’a pas aimé, juste pour savoir.

Vous avez aimé l'article? Venez commenter!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s